Anticiper les canicules à Paris : moins de bitume, plus d’arbres !

Canicule à Paris, feux de forêts inhabituels en Europe du nord liés à des températures records, les clignotants sont au rouge. Selon le climatologue Jean Jouzel, vice-pdt du Giec, si rien n’est fait pour maitriser le réchauffement climatique dans le cadre des objectifs fixés par l’accord de Paris, le prix à payer pourrait être élevé, particulièrement pour les pays peu préparés aux vagues de chaleur extrême.

A Paris, la canicule observée en 2003 deviendrait la norme en été. Face à ce constat, les métropoles ont la responsabilité d’agir afin de préserver la santé des habitants les plus vulnérables. Isolation des bâtiments, végétalisation,…le plan climat de la Ville de Paris prévoit une série de mesures pour anticiper les épisodes caniculaires et réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Les écologistes ont d’ores et déjà obtenu l’ouverture en été des grands  parcs parisiens 24h/24, la baignade publique gratuite dans le bassin de la Villette. Nous souhaitons aller plus loin en augmentant massivement les plantations d’arbres afin d’apporter ombre et de fraicheur dans les rues, nous proposons également de débitumer partout où c’est possible la voirie parisienne afin de combattre l’effet d’ilot de chaleur urbain. L’expérimentation des cours d’écoles « oasis » constitue une première avancée dans cette direction afin d’offrir à tous les parisien.ne.s des zones de fraicheur et de respiration. Nous continuerons à combattre le bétonnage de Paris pour préserver les arbres, espaces verts et zones de pleine terre dans notre ville.

 

Dan Lert

Pdt du groupe écologiste et citoyen

vivremieuxdansle19.fr

Laissez un commentaire

Remonter