Les élu-e-s écologistes et citoyens se mobilisent pour l’ouverture de la Petite Ceinture dans le 19e en promenade verte

Dès le début du mandat, les écologistes du 19eme se sont mobilisés contre les velléités de bétonnage de la petite ceinture ferroviaire, obtenant que ces espaces soient dédiés à des projets d’agriculture urbaine et pas cédés à des promoteurs immobiliers. En 2016, l’ouverture d’un tronçon de la Petite Ceinture en promenade dans le 19e entre la rue Petit et le canal de l’Ourcq est actée. Élu-e-s écologistes, habitants du 19e, nous sommes alors nombreux à nous réjouir de cette décision confirmée par une concertation citoyenne, notre arrondissement ne disposant à ce jour d’aucun aménagement en promenade publique. Pourtant, ce scénario est revu à la baisse au motif de difficultés techniques et surtout financières au point que la reconquête se réduit comme peau de chagrin avec  seulement l’ouverture prévue d’une petite portion au nord de la gare du Pont de Flandre.

Nous, élu-e-s écologistes et citoyens, décidons alors de déposer un vœu au Conseil d’Arrondissement du 12 avril. Voté à l’unanimité, ce vœu demande l’ouverture en 2019 du tronçon situé entre le pont Jean Jaurès et le canal de l’Ourcq ainsi qu’un calendrier ferme dès 2020 d’ouverture des portions de la petite ceinture dans le 19e dont celle en travée dans les Buttes-Chaumont afin d’agrandir le parc.

Petite ceinture pour tous !

En tant qu’élu-e-s écologistes mais aussi habitant-e-s du 19e, nous sommes très attachés à cet espace de respiration qu’est la Petite Ceinture. En friche depuis plusieurs années, c’est aussi un réservoir de biodiversité que nous voulons préserver. Mais, avant même sont ouverture au public, la Petite Ceinture est déjà investie comme lieu de convivialité, de loisirs et de découverte de la nature. Nous voulons qu’elle soit accessible à tous dans un arrondissement dense qui a particulièrement besoin de nouveaux espaces verts.

Dans nos quartiers populaires, nombreux sont ceux et celles qui n’ont pas la possibilité de partir en vacance et pour qui l’accès à un lieu de fraicheur et de calme est essentiel, particulièrement en été. Le succès de l’ouverture des Buttes Chaumont la nuit en période estivale ou de canicule, que nous portions depuis des années, montre à quel point ce besoin est vif et partagé et que les réponses restent insuffisantes. Et ce besoin d’espace de fraicheur ne fait que grandir à mesure que les effets du réchauffement climatique se font sentir.

Le 19e, comme les autres arrondissements concernés, doit pouvoir bénéficier d’une ouverture significative de la Petite Ceinture. C’est une question, d’exigence quant à la qualité des projets qui sont proposés à ses habitants et, surtout, d’égalité entre tous les quartiers parisiens.

Nous voulons donc une ouverture au service des habitants et qui s’inscrive dans une démarche globale de transformation de la petite ceinture à cet endroit au carrefour de la trame bleue du canal et du couloir écologique que constitue la petite ceinture. C’est là, au niveau du 2 bis rue de l’Ourcq, que doit voir le jour en septembre 2019 le projet de la Ferme du Rail, Ferme d’insertion lauréate du concours « Réinventer Paris ». Entre agriculture urbaine, transformation et vente des produits agricoles et la balade ouverte sur la Petite Ceinture, c’est un véritable pôle d’écologie urbaine que nous appelons à inventer sur cet espace qui appartient à tous les habitants. 

Laissez un commentaire

Remonter