Vœu concernant Vélib’2 et la reprise des personnels de Cyclocity par le consortium Smoovengo

Le syndicat mixte Autolib’ Vélib’ Métropole a choisi le consortium Smoovengo pour exploiter le service Vélib’ de 2018 à 2033 en lieu et place de JC Decaux actuel prestataire. Depuis plusieurs semaines, les salarié-es de Cyclocity, filiale de JC Decaux qui exploite nos vélos en libre-service, sont légitimement inquiets pour leur avenir professionnel.

Les élus écologistes ont donc déposé un vœu afin que la Ville de Paris interpelle le consortium Smoovengo et le groupe JC Decaux afin que le futur prestataire garantisse par écrit au syndicat mixte Autolib’ Vélib’ Métropole et à la Ville de Paris la reprise de l’essentiel du personnel de Cyclocity et que le groupe JC Decaux propose des reclassements aux salariés ne rejoignant pas la nouvelle structure.

Ce vœu a été retiré au profit d’un vœu de l’exécutif.

Vœu concernant Vélib’2 et la reprise des personnels de Cyclocity par le consortium Smoovengo

déposé par David Belliard, Anne Souyris, Sandrine Mées, Jérôme Gleizes, Jacques Boutault et les élu-es du Groupe écologiste de Paris (GEP)

 

Considérant que depuis plusieurs semaines, les salarié-es de Cyclocity, filiale de JC Decaux, actuel exploitant de nos vélos en libre-service, sont légitimement inquiets pour leur avenir professionnel.

 

Considérant que depuis 10 ans que le service Vélib’ existe, les 315 salarié-es de Cyclocity ont montré à quel point leur travail est fondamental. Sans eux, pas de services de qualité, pas d’accompagnement, pas de gestion de la flotte de vélos au plus près des besoins.

 

Considérant que le syndicat mixte Autolib’ Vélib’ Métropole a choisi le consortium Smoovengo pour exploiter le service Vélib’ de 2018 à 2033 ;

 

Considérant que le service a vocation à devenir métropolitain et que le prestataire devra être en mesure de proposer davantage de vélos qu’actuellement.

 

Considérant dès lors que nous n’envisageons pas que le nouveau contrat se traduise par des licenciements des équipes de Cyclocity dont l’expérience et l’expertise sont précieuses.

 

Aussi, sur proposition de David Belliard, Anne Souyris, Sandrine Mées, Jérôme Gleizes, Jacques Boutault et des élu-es du Groupe écologiste de Paris (GEP), le Conseil de Paris émet le vœu que :

  • le consortium Smoovengo garantisse par écrit au syndicat mixte Autolib’ Vélib’ Métropole et à la Ville de Paris la reprise du personnel de Cyclocity qui n’aurait pas fait l’objet d’une proposition de reclassement de la part du groupe JC Decaux.

Laissez un commentaire

Remonter