Intervention d’Alice Timsit concernant le manque d’agent.e.s spécialisé.e.s des écoles maternelles dans le 19ème arrondissement

Monsieur le Maire, cher.e.s collègues, 

Les parents de la maternelle du 65 avenue Simon Bolivar sont venus nous rappeler tout à l’heure la difficulté structurelle à laquelle ils sont quotidiennement confrontés: le non-remplacement des absences des agentes spécialisées des écoles maternelles et ce quelque soit le motif de leur absence.

Cette situation nous ne la connaissons que trop bien et l’ensemble des élu.es de notre majorité n’ont pas manqué de relayer et  de porter les revendications des enseignants, des parents d’élèves et des agentes spécialisé.es des écoles maternelles des écoles concernées.

Toutefois, force est de constater que des dysfonctionnements liés au non-remplacement des ASEM perdurent ;

Ces dysfonctionnements perdurent et ce malgré les efforts déployés depuis 2013 par la Ville de Paris et plus récemment malgré les moyens humains supplémentaires venus en renfort dans notre arrondissement lors de la crise sanitaire.

Nous ne pouvons toutefois nous résigner à ce que ces situations préoccupantes s’enkystent. Au sein de la maternelle du 65 Bolivar c’est un ratio déficitaire de 4 ASEM dont 2 à temps partiel pour 5 classes qui vient perturber sérieusement le bon fonctionnement de l’école.

Or, nous savons toutes et tous le rôle essentiel que jouent les ASEM tant à l’égard de l’apprentissage, du développement, de l’accompagnement vers l’autonomie, de la sécurité que de l’hygiène des enfants et des classes.

Le taux d’encadrement des ASEM au sein des écoles maternelles est aussi un enjeu d’égalité entre les enfants de l’arrondissement. 

C’est la raison pour laquelle le groupe écologiste et citoyen tient à travers ce voeu et avec le soutien des autres groupes de la majorité, à réitérer les demandes suivantes:

  • nous formulons le voeu que la dotation d’ASEM du 19e soit favorablement adaptée dans le but de compenser les temps partiels pour faire face aux absences de droit comme les décharges syndicales ou les congés de formation professionnelle et ce dès le 1er jour d’absence anticipée;
  • et enfin nous formulons le vœu que la Ville de Paris s’assure que le nombre effectif d’ASEM dans les écoles maternelles soit celui d’un équivalent temps plein par classe.

Je vous remercie.

Partagez sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin