Intervention d’Andréas Pilartz concernant le recyclage des épaves de vélos

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les élus,

Le Réseau des Ateliers Vélos Participatifs et Solidaires Parisiens [RéPAR], est de plus en plus présent comme acteur du recyclage des vélos en fin de vie et pour créer du lien et de l’entraide dans les quartiers populaires. D’un côté, grâce à une convention, le RéPAR gère la récupération gratuite des épaves de vélos à l’espace tri de la Porte des Lilas, gisement de vélos épaves enlevés de la voie publique par la Direction de la Propreté et de l’Eau avec la Préfecture de Police, et de l’autre par son réseau associatif créé en 2018, rassemble des ateliers vélos participatifs et solidaires parisiens, représentant plus de 9000 adhérents.

La totalité des vélos épaves collectés sur Paris sont stockés dans l’espace dédié au réemploi de cycles à la déchetterie de la Porte des Lilas, pour être ensuite pris en charge par les membres de l’association. Ils sont ensuite remis en circulation ou démontés pour la réutilisation des pièces. Ce sont ainsi près de 2300 vélos qui ont pu être traités depuis 2019.

En complément de cette activité de collecte et de réemploi des épaves de vélos, les associations membres de ce réseau proposent aux Parisien.ne.s près de 20 permanences d’auto réparation par semaine et environ 300 ateliers en extérieurs par an, notamment dans les quartiers populaires de la Ville de Paris. 

L’association RéPAR exemplaire dans sa pratique du recyclage, de l’établissement du lien social et de la solidarité, ayant donné entière satisfaction, il est donc proposé de renouveler sa convention d’une durée de 3 ans avec la Ville de Paris.

Je vous invite à soutenir cette proposition.

Merci

Partagez sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin