Intervention de Alice Timsit relative au Vœu déposé par les élu.e.s écolos concernant la mise à l’abri des exilé.e.s à la rue au sein d’un tunnel

Monsieur le Maire, 

Cher.e.s collègues, 

Le tunnel Sigmund Freud Porte des Lilas a accueilli plusieurs centaines d’exilé.e.s récemment; des familles, des hommes isolés ainsi que des mineurs isolés.

Jeudi 3 mars dernier une opération de mise à l’abri a eu lieu par les services de la préfecture de région permettant selon le préfet d’Ile-de-France de prendre en charge 498 personnes dont 283 personnes en famille et 215 hommes isolés en Centre d’Accueil et d’examen des situations administratives.

Cette opération de mise à l’abri, il s’agit de la 4e sur ce site, a été déclenchée suite à un incendie a priori volontaire de poubelles dans la nuit du 23 au 24 février aux deux extrémités du tunnel mettant en danger la sécurité des exilé.e.s occupant le tunnel.

Cette mise à l’abri était devenue urgente tant la précarité et la vulnérabilité dans lesquelles étaient plongé.e.s les exilé.e.s de ce campement s’étaient accentuées.

Cette situation indigne révèle plus globalement que les dispositifs de premier accueil sont défaillants voire inexistants car la première porte d’entrée de l’accueil reste malheureusement à ce jour, la rue. Cela est indigne tant pour les exilé.e.s que pour les riverains qui connaissent ces situations.

Si nous nous réjouissons qu’une mise à l’abri ait eu lieu, le groupe écologiste tient à rappeler que celle-ci doit se faire indépendamment de la situation des exilé.e.s et dans toute sa dimension d’accompagnement social, sanitaire et administratif. 

Il semblerait par ailleurs que plusieurs dizaines de personnes soient restées sur le carreau. Le groupe écologiste sera particulièrement attentif à l’évolution de la situation dans les jours et semaines à venir tant vis-à-vis des exilé.e.s que des riverains.

Je vous remercie.

Partagez sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin