Intervention de Philippe Mante relative aux Conventions pour un Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée à Rosa Parks

Monsieur le maire, 

Cher.e.s collègues, 

Je prends la parole au nom du groupe écologiste pour saluer cette délibération et bien évidemment, pour apporter notre soutien à cette dernière. 

L’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée via l’impulsion d’une démarche de coopération locale doit permettre, à terme, de garantir à tout chercheur d’emploi de longue durée, l’accès à un emploi pérenne et de qualité, en phase avec ses envies et ses savoir-faire. C’est une nouvelle approche en matière d’emploi, plus local, plus adaptée au territoire, plus inclusive, plus équitable et plus durable. 

Les 5 premières années d’expérimentation et notamment celle réalisée dans le 13ème arrondissement, ont démontré l’efficacité du dispositif de territoire zéro-chômeur de longue durée pour faciliter le retour à l’emploi des personnes en chômage de longue durée et la pertinence d’une telle démarche en quartier prioritaire. Les personnes recrutées dans ces entreprises à but d’emploi (EBE) sont plus souvent des femmes, des jeunes (plus de la moitié ont moins de 42 ans) et des personnes peu diplômées. La majorité d’entre eux n’ont aucun diplôme (28,3%).

C’est pourquoi, expérimenter un tel dispositif dans le quartier Rosa Parks s’avère particulièrement pertinent. En effet, ce quartier et ses 9 500 habitant.e.s, a fait l’objet de profondes mutations économiques, sociales et architecturales ces dernières années. La Porte d’Aubervilliers a également fait l’objet de mutations économiques récentes avec plusieurs grandes entreprises installées et impliquées depuis le début du projet. Les enjeux d’emploi sont forts sur ce territoire car ce sont 445 personnes éligibles à ce dispositif. 

Le projet Territoire zéro-chômeur de longue durée viendra également renforcer le dispositif de l’éco-gestionnaire déjà mise en place au sein du quartier Rosa Parks et pourra également parfaitement s’intégrer au futur projet de Quartier circulaire. En effet, l’économie circulaire est une composante essentielle de l’expérimentation TZC. Les dix Entreprises à but d’emploi (EBE) créées lors de la première phase de l’expérimentation, ont développé des activités dont la moitié au moins, est en lien avec les enjeux de transition écologique. 

Tous ces projets ensemble, permettront donc de penser et de créer un nouveau quartier Rosa Parks prêt à relever les enjeux écologiques et sociaux de demain.  

Je vous invite donc à voter cette délibération et à soutenir ce projet. 

Je vous remercie de votre écoute.

Partagez sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin