Intervention de Fatoumata Koné concernant l’abatage de 12 arbres dans le cadre de la reconstruction de la crèche Préault

Monsieur le Maire,

Chèr.e.s collègues,

Nous sommes amenés à de nouveau nous prononcer sur le projet de reconstruction de la crèche Préault.

Soyons clair, nous accordons toutes et tous sur la nécessité de reconstruire cette crèche vétuste qui ne correspond pas à un lieu où on voudrait voir nos enfants accueillis, très inconfort pour tout le personnel qui y travaille au quotidien.

Vous l’aurez donc compris, notre interrogation porte sur le choix de l’emplacement du nouveau site d’accueil de la crèche qui sera reconstruite. Car celui-ci nécessite l’abattage de 12 grands arbres qui constituent un véritable puits de fraîcheur actif pour le quartier, une partie de nos ressources en arbres si précieuses à Paris.

Alors évidemment, le nouveau projet comporte une compensation en matière de végétalisation vis-à-vis de l’abattage des arbres à travers la plantation de nouveaux arbres à la place d’une partie du parking présent sur le site. Mais nous savons bien que des jeunes arbres ne peuvent compenser les arbres adultes ainsi perdus avant des décennies.

Nous regrettons que Paris Habitat n’ait pas pris en compte la valeur de ces arbres comme une donnée d’entrée du projet. Or c’est l’orientation définie dans la nouvelle charte de l’arbre de Paris. Paris Habitat s’est concentré sur la partie « Compensation » sur laquelle nous devons recourir uniquement en l’absence d’autre alternative, les deux étapes précédentes et prioritaires à savoir « Éviter les abattages puis Réduire les abattages » ont tout simplement été occultées.

Nous aurions donc souhaité que le nouveau projet intègre les arbres actuels et par exemple réduise la taille du parking en y construisant la nouvelle crèche ou rechercher une autre solution de ce type.

Une fois encore, je veux rappeler que conscient du besoin de crèche à Paris et dans notre arrondissement, ce n’est pas le projet de construction de crèche que nous rejetons.

Néanmoins, par égard pour les ambitieux objectifs que notre ville s’est fixée dans notre plan climat parisien, par égard pour l’urgence climatique et la nécessité d’adapter au plus vite notre ville aux effets du dérèglement climatique, par égard pour les habitants de ce quartier et du 19e arrondissement et parce qu’il est de notre devoir d’être exemplaire sur ce sujet, nous pensons qu’il aurait été nécessaire de revoir ce projet afin qu’il présente la construction de la nouvelle crèche avec la préservation de la nature présente sur le site.

Pour toutes ces raisons mon groupe s’abstiendra sur cette délibération.

Merci de votre écoute.

Partagez sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin