Journée internationale des migrants et migrantes : quel monde d’après pour les sans-papiers ?

En cette Journée internationale des migrant·e·s et comme chaque année, Europe Écologie Les Verts (EELV) est signataire de l’appel de la Marche des Solidarités à manifester sur tout le territoire pour la régularisation de tou·te·s les Sans-Papiers, la fermeture des centres de rétention et l’accession au logement pour tou·te·s.

La crise sanitaire et sociale que nous traversons nous invite plus que jamais à concrétiser les principes fondateurs de notre République. Liberté, Égalité et Fraternité·Sororité doivent être les boussoles d’une gestion de crise qui ne laisse personne de côté. Toute politique qui ne garantit pas à chacun et chacune le droit à la dignité ne saurait être efficace. 

Dans le contexte sanitaire actuel, maintenir sciemment les étrangers et étrangères “sans-papiers” dans la précarité administrative est indigne de notre pays. Les écologistes rappellent leur attachement à une politique de régularisation à l’instar de celle mise en place par nos voisins européens, comme au Portugal.

En application du principe de précaution, les écologistes renouvellent leur demande formulée lors du premier confinement de fermer les centres de rétention administrative. La privation de liberté à raison de la situation administrative est rendue plus absurde encore à l’heure où la lutte contre la pandémie se doit d’être une priorité. 

Il est inacceptable qu’en France, une personne, quelle que soit sa nationalité et son statut administratif, n’ait accès à un hébergement qui garantisse sa dignité. La situation humanitaire actuelle rappelle l’urgence de mettre en œuvre une politique du logement à la hauteur des enjeux.

Les écologistes regrettent également l’annulation, à la dernière minute, du débat annuel sur la politique migratoire qui devait se tenir au Parlement ces 16 et 17 décembre. 

Ainsi, du pacte européen sur l’asile et la migration, à l’entrave à la distribution de repas à Calais, en passant par les annonces présidentielles sur l’immigation illégale, force est de constater que ce gouvernement s’enfonce toujours plus dans une approche autoritaire et unilatérale de la politique migratoire.

Aussi, EELV appelle à :

  • se joindre aux Marches des Solidarités sur tout le territoire de la République en soutien aux Sans-Papiers ce vendredi 18 décembre 2020 ;
  • la régularisation inconditionnelle des personnes sans-papier sur l’ensemble du territoire français pour ne pas ajouter la précarité administrative à la précarité sanitaire ;
  • en application du principe de précaution dans la gestion de crise, ordonner la fermeture immédiate de tous les centres de rétention administrative (CRA) ;
  • à une politique d’hébergement inconditionnel de logement pour répondre à la double urgence sanitaire et du grand froid.
Partagez sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin